Réforme de l'orthographe

De Le French MagPi
Aller à : Navigation, rechercher

Résumé de la réforme de l'orthographe de 1990 (à partir de la page Wikipédia)

  1. Les numéraux composés ont toujours des traits d'union : trente-et-un, cinquante-trois...
  2. Mots composés verbe+nom et préposition+nom : au pluriel, prend le pluriel (des après-midis)
  3. L'accent grave remplace l'accent aigu dans certains mots (évènement, règlementaire...)
  4. Pas d'accent circonflexe sur les i et les u (sauf pour les conjugaisons au passé simple, subjonctif et en cas d'homonymie) (cout, gout, entrainer, paraitre...)
  5. Les verbes en -eler et -eter se conjuguent comme peler ou acheter : j'amoncèle, tu époussèteras... (on ne double plus le l ou le t). Exceptions : appeler, jeter et leurs composés
  6. Les mots étrangers prennent les pluriels et les accents du français (des sandwichs, un révolver)
  7. Plus de trait d'union pour certains mots composés (weekend, agroalimentaire, portemonnaie...) (concerne surtout : les mots composés avec contr(e)- et entr(e)-, onomatopées, mots d'origine étrangère, mots composés avec des éléments "savants")
  8. Les mots en -olle et les verbes en -otter s'écrivent -ole et oter (corole, frisoter...). Exceptions : colle, folle, molle et mots de la même famille qu'un mot en -otte (ex : botter, de botte).
  9. Le tréma :
    • est déplacé sur le u pour les mots comportant -guë- et -guï- (aigüe, ambigüité...)
    • est ajouté sur le u pour les mots comportant -geure- et sur le verbe arguer (argüer, gageüre...)
  10. Le participe passé de laisser suivi d'un infinitif est invariable (elle s'est laissé manger).
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils