MagPI 9 Page 4

De Le French MagPi
Aller à : Navigation, rechercher

Elle est une partisane du matériel libre, fondatrice d'Adafruit, et a été élue "Entrepreneur 2012". Qui est Limor Fried ?

[MagPi] Tout d'abord, félicitations pour le titre d'"Entrepreneur 2012" qui vous a été attribué par Entrepreneur Magazine. Pensez-vous que ce soit un signe avant-coureur d'une acceptation du "hacking", dans sa vraie définition et du mouvement "constructeur" en général ?

[Limor] Merci beaucoup pour vos paroles aimables. La communauté Raspberry Pi mérite un grand merci également, tous les votes se faisaient par Internet et la communauté Pi s'est vraiment mobilisée pour nous! Je crois que le mouvement "constructeur" a dépassé le stade "est-ce quelque chose de réel ?". Il y a 6 ans j'ai été invitée à une conférence au sujet du nouveau mouvement "constructeur" qui venait juste d'apparaitre et une société importante a prétendu qu'Adafruit n'était pas une vraie société. Ça a été un défi quotidien de prouver qu'une grande entreprise pouvait soutenir une grande cause comme le libre. Ma nomination comme "Entrepreneur de l'année" par Entrepreneur Magazine signifie qu'il y a moins de barrières pour quelqu'un qui démarre aujourd'hui. Ils n'ont pas besoin d'entendre que quelque chose est impossible ou irréel, ils peuvent voir qu'il y a des opportunités illimitées de création et de partage - et l'exploitation d'une entreprise prospère.


[MagPi] Nous arrivons un peu en avance nous-mêmes. Prenons un peu de recul. Vous êtes la fondatrice et ingénieur de Adafruit, la société basée à New-York que vous avez créée en 2005 après avoir obtenu une maîtrise en génie électrique et informatique du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Qu'est-ce qui vous a inspiré pour commencer votre propre entreprise plutôt que de "vous faire les dents" chez un employeur de l'industrie ?

[Limor] Exploiter sa propre entreprise n'est pas pour tout le monde, d'abord je n'étais même pas sûre que c'était pour moi, mais avoir la liberté et la souplesse nécessaire pour poursuivre son but et travailler sur des choses importantes est séduisant et enrichissant. Il y a une tonne de risques bien sûr, mais le plus grand risque est de regretter plus tard de n'avoir pas essayé un tant soit peu. Il n'y a jamais eu un meilleur moment pour développer une société qui célèbre des gens intelligents, des collectivités intelligentes et l'apprentissage. La demande pour des initiatives telles que Raspberry Pi a totalement changé Adafruit. N'importe qui peut apprendre à concevoir un circuit électronique, écrire du code et avoir de multiples façons d'amener les produits dans les mains des clients. L'une des possibilités, quand vous gérez une entreprise, est que vous pouvez accepter certains projets qui ne semblent pas de prime abord avoir d'impact sur votre résultat financier, mais vous pouvez prendre le risque. La plupart des projets que nous lançons chez Adafruit ne seraient jamais approuvés par une grande entreprise uniquement concentrée sur quelques produits. Nous avons plus de 1200 produits et certains d'entre eux sont purement expérimentaux.

[MagPi] Votre surnom de "Ladyada" a, je pense, une relation avec Lady Ada Lovelace, la première personne au monde qui programma un ordinateur ? Bien sûr, le lien vers Adafruit est plus évident, mais quelle était la source d'inspiration

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils