MagPI 9 Page 20

De Le French MagPi
Aller à : Navigation, rechercher

Apprenez à installer Arch Linux, une distribution LINUX qui tourne sur des configuration minimalistes.

Beaucoup de gens pensent que Linux est un système d'exploitation, mais en fait, ce n'est qu'un noyau, la base. Pour le transformer en système d'exploitation proprement dit, vous avez besoin d'en rajouter un peu plus. Comme Linux est gratuit et partagé, de nombreuses personnes l'ont fait, et chacun d'eux a fait un peu différemment, créant de nombreuses différentes 'distributions', ou 'distros' pour faire court.

La principale distribution pour le Raspberry Pi proposée sur http://www.raspberrypi.org/downloads est Raspbian, une version de Debian. Toutefois, si vous descendez un peu sur la page, vous en verrez quelques autres, dont une appelée ArchLinux.

Alors, quelle est la différence entre Raspbian et Arch ? La principale différence est le gestionnaire de paquets et le mode de gestion des mises à jour.

Debian, et donc Raspbian, sont très strictes sur les paquets de mises à jour. Ils doivent passer par des tests, afin que les mainteneurs soient sûrs qu'ils sont stables et fonctionnent avant de les mettre à disposition des utilisateurs. C'est une bonne chose car cela signifie que le logiciel est presque assuré de fonctionner, le mauvais côté c'est que les mises à jour mettent du temps à atteindre les utilisateurs.

Arch Linux est différent à cet égard, libérant les mises à jour dès que possible. Pour cette raison, il est appelé une distro "à version glissante", puisque vous n'avez qu'à l'installer une fois, puis à chaque fois qu'un paquet reçoit une mise à jour, vous pouvez le mettre à niveau. Cela permet aux utilisateurs d'obtenir les mises à jour plus rapidement, même si cela signifie que le logiciel est plus instable. En cas de problème, vous pouvez simplement régénérer l'image sur la carte SD.

L'autre différence majeure entre les deux est que Raspbian est complètement prêt, tandis que Arch arrive avec le strict minimum, ce qui permet aux utilisateurs de choisir ce qu'ils veulent installer. Cela rend l'installation plus difficile pour les débutants, mais ce guide devrait aider à faciliter le processus.

Donc, si ça vous convient d'utiliser votre Pi avec des mises à jour continues, pourquoi ne pas essayer d'installer Arch ? Cependant, vous aurez besoin d'une connexion Internet pour votre Pi, donc si votre connexion internet est particulièrement lente ou si vous avez une limite de téléchargement faible, il peut être préférable de vous en tenir à Raspbian.

Commencez par télécharger la dernière image de http://downloads.raspberrypi.org/download.php?file=/images/archlinuxarm/archlinux-hf-2012-09-18/archlinux-hf-2012-09-18.zip. Puis enregistrez l'image sur la carte SD, en utilisant Win32DiskImager ou dd. Vous trouverez plus d'informations dans le numéro 2 de MagPi. Une fois que c'est fait, nous pouvons passer à la configuration.

Premier démarrage

Le premier démarrage peut durer un certain temps, attendez jusqu'à ce qu'il soit fini. Une fois que vous arrivez à l'écran de connexion, utilisez comme nom d'utilisateur root et comme mot de passe root.

Vous aurez alors accès à un terminal. Vous remarquerez que si vous essayez startx, ça ne fonctionne pas. Cela vous donne une idée du peu qui est livré avec Arch. Ne vous inquiétez pas, nous aborderons l'installation d'une interface graphique.

Avant de commencer à faire quoi que ce soit, vous voudrez peut-être adapter la disposition du clavier pour votre pays. Faites-le en tapant :

loadkeys code_du_pays

Je suis en Angleterre, donc mon code pays serait uk (fr pour la France). La liste complète est ici: https://wiki.archlinux.org/index.php/KEYMAP#Keyboard_layouts. Ce n'est que temporaire, nous le règlerons de façon permanente par la suite.

Modification des paramètres de langue

Le nom d'hôte du système par défaut est alarmpi. Personnellement je n'aime pas ça, et je préfèrerais autre chose. Si vous êtes comme moi, changez le nom d'hôte du système en tapant:

echo nom_d_hôte > /etc/hostname

où nom_d_hôte est le nouveau nom d'hôte que vous souhaitez. J'ai utilisé raspberrypi. Il ne sera effectif qu'après un redémarrage.

Ensuite, nous allons changer la langue et le fuseau horaire. Pour voir les fuseaux horaires disponibles, tapez:

ls /usr/share/zoneinfo

Choisissez le domaine qui vous convient le mieux (pour moi, ce serait Europe) et tapez:

ls /usr/share/zoneinfo/area

pour voir les fuseaux horaires spécifiques. Choisissez-en un, puis tapez:

ln -s /usr/share/zoneinfo/area/timezone /etc/localtime
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils