MagPI 7 Page 19

De Le French MagPi
Aller à : Navigation, rechercher

les données de la carte SD. Insérez votre carte dans un lecteur de carte SD sur votre machine Windows et démarrez Win32DiskImager. Donnez un nom à votre image et cliquez sur Read. Quand la sauvegarde est terminée, la taille du fichier enregistré devrait être très proche de la taille de votre carte SD.

Surcadençage

Pour modifier les paramètres de surcadençage, démarrez votre Raspberry Pi. Dans un terminal, saisissez la commande suivante :

$ sudo raspi-config

Une fenêtre bleue apparait, comme celle de la page précédente. C'est le même menu de configuration qui apparait quand vous démarrez le Raspberry Pi pour la première fois. La première chose à faire est de mettre à jour l'utilitaire raspi-config lui-même. Avec les flèches de direction, descendez et choisissez l'option "update". Attendez que raspi-config vérifie et installe (si besoin) sa dernière version. Quand c'est fait, vous pouvez passer au surcadençage !

Maintenant descendez et choisissez l'option "overclock". Vous pouvez choisir la vitesse à laquelle vous souhaitez surcadencer. Il y a cinq options préréglées parmi lesquelles vous choisirez ; Aucun, Faible, Moyen, Élevé ou Turbo.

Avec les flèches de direction, choisissez votre préréglage de surcadençage préféré. Il vaut mieux commencer par Turbo pour voir s'il est stable. Si ce n'est pas le cas, essayez Élevé, suivi de Moyen puis Faible. Après avoir fait votre choix, quittez l'utilitaire raspi-config et redémarrez. Vous devez redémarrez pour que les modifications soient appliquées. Les modifications sont écrites dans le fichier /boot/config.txt.

Oups ! Ça a flingué mon Pi ?

Que faire si votre Raspberry Pi n'amorce plus ? Cela signifie que les réglages de surcadençage dépassent les limites de fonctionnement de votre Raspberry Pi, mais ne vous en faites pas, c'est simple à corriger. D'abord débranchez l'alimentation de votre Raspberry Pi, attendez quelques secondes, puis remettez sous tension. Aussitôt, appuyez et maintenez enfoncée la touche <SHIFT> de votre clavier. Regardez le texte qui apparait sur votre écran. Vous verrez ce qui suit :

[ok] Checking if shift key is held down : Yes. Not switching scaling governor.

Cela signifie que les réglages de surcadençage sont ignorés et que vous allez redémarrer comme d'habitude. Si vous n'avez pas de chance, il se peut que le système de fichier de votre carte SD soit corrompu, et vous devrez restaurer votre image de sauvegarde. Si le démarrage se passe bien, ouvrez un terminal et entrez la commande :

$ sudo raspi-config

Cette fois, quand vous choisirez "overclock", essayez une option plus lente.

Si vous vous connectez à votre Raspberry Pi à distance via SSH ou une autre application d'accès à distance, et ne pouvez appuyer sur la touche <SHIFT> du clavier pendant le démarrage, vous devrez modifier les réglages de surcadençage manuellement, en utilisant un autre ordinateur muni d'un lecteur de carte SD. Vous éditerez le fichier config.txt. Avec Linux et le Mac d'Apple, vous pouvez utiliser l'éditeur de fichier par défaut. Avec Windows, ce serait maladroit de modifier le fichier config.txt avec le Bloc-notes (Notepad). Il vaut mieux utiliser le programme TextPad (shareware) que vous pouvez télécharger sur http://www.textpad.com. Les lignes que vous devrez éditer sont arm_freq, core_freq, sdram_freq et over_voltage. Utilisez les valeurs figurant sur l'image de gauche comme références pour les valeurs à utiliser.

Vous avez choisi un réglage de surcadençage et votre Raspberry Pi semble redémarrer sans problème. Comment être certain que son fonctionnement sera stable ?

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils